Votre mutuelle santé solidaire

Infos

La FMF s'exprime sur le renoncement au tiers payant généralisé : un recul dans l'accès aux soins de toutes et de tous !

 

Montreuil, Jeudi 26 octobre

Renoncer au tiers payant généralisé : un recul dans l’accès aux soins de toutes et tous !

Alors que le gouvernement se targue depuis son arrivée au pouvoir de vouloir faciliter l’accès aux soins de toutes et tous, la Ministre de la Santé a annoncé dimanche dernier le report, à une date indéterminée, de la généralisation du tiers-payant.

Le tiers payant généralisé est pourtant un outil précieux dans la lutte contre le renoncement aux soins pour raisons financières. En 2016, un quart des assurés sociaux ont renoncé à se faire soigner.

Généraliser le tiers-payant, c’est leur permettre d’accéder à la santé. C’est pourquoi, depuis plus de 40 ans, les centres de santé mutualistes pratiquent le tiers payant. Conscients de l’enjeu, les Français sont près de 70 % à soutenir cette mesure. Seuls les médecins les plus libéraux semblent réfractaires à la généralisation de ce mécanisme sous des prétextes de complexité technique.

Pourtant, comme le souligne le rapport de l’Igas sur l’évaluation de la généralisation du tiers payant publié lundi 23 octobre, le tiers payant sur la part relevant de l’assurance maladie obligatoire fonctionne sans difficulté notable. Pourquoi ne donc pas le généraliser immédiatement ? Les complémentaires santé qui travaillent depuis plusieurs mois à rendre le tiers payant généralisable auront, elles-aussi, très prochainement relevé tous les défis techniques. La Ministre de la Santé céderait-elle donc au chant des sirènes ?

Cette décision de reporter la généralisation du tiers payant est d’autant plus incompréhensible que le gouvernement prétend faire de l’accès aux soins une priorité. Que penser de sa promesse d’un reste-à-charge zéro sur l’optique, l’audioprothèse et le dentaire d’ici 2022 s’il recule dès à présent sur des mesures à l’efficacité prouvée contre le renoncement aux soins ? La réouverture des négociations sur le règlement arbitral dentaire ou la hausse du forfait hospitalier, véritable transfert de charges sur les patients, s’inscrivent dans une dynamique contraire à l’accessibilité des soins.

Pour rendre effectif le droit à la santé, nous avons besoin d’une politique publique volontariste et cohérente. Face aux annonces récentes du gouvernement, les Mutuelles de France se mobilisent pour que l’accès aux soins de toutes et tous se concrétise et ne soit pas un simple voeu pieu électoraliste.

 

Fédération des mutuelles de France 3/5, rue de Vincennes - 93108 Montreuil Cedex Tél. : 01 49 88 52 52 - Fax : 01 49 88 93 73 fmf@mutuelles-de-france.fr - www.mutuelles-de-france.fr Régie par le Code de la mutualité - Siren n° 784 411 068 - Siret n° 784 411 068 00041

Les infos de la MCRN

Pour la Mutuelle MCRN, la problématique de l’engagement solidaire prend tout son sens alors que l’isolement social, le renoncement aux soins, la marchandisation croissante des biens et services ne cessent de se développer en France. Avec des effets pervers tels que le creusement des inégalités face à la santé. 

Face à ces dérives, la Mutuelle MCRN veut s’exprimer et agir. Deux débatspermettront d’éclairer les enjeux et la pertinence de l’engagement solidaire :

-à 16h00, « Prendre soin des aidants familiaux, un enjeu de société » avec la participation d’Annie Dussuet, Sociologue, Maître de conférences à l’université de Nantes,

-à 18h00, « Marchandisation de la société, attention danger ! » avec la participation de Philippe Abecassis, Économiste, Maître de conférences à l’université Paris 13 et membre de l’association « Les Économistes Atterrés » .

Un Forum, regroupant des acteurs solidaires, constituera un autre temps fort de cette initiative. La Mutuelle MCRN vous propose d’échanger et de découvrir l’action de l’Addeva 44, AlterSoin pour Tous 44, La Coopérative Funéraire de Nantes, La Mutualité Française Pays de la Loire, les mutuelles MCRN et MCRN-Ssam, des opticiens responsables et les services de Santé Publique de la ville de Nantes

Ce Forum & Débats (voir flyer recto verso en pièce jointe) s'inscrit dans le cadre duMois de l'Économie Sociale et Solidaire (ESS).

Pour faciliter l’organisation, il serait préférable de vous inscrire surhttps://goo.gl/forms/g99mMCAeOgUsulog1

 

Consultez le programme

Communique de presse de la FMF sur les nouvelles dipositions ACS

Les nouvelles dispositions pour les bénéficiaires de l'ACS entrent en vigueur aujourd'hui. Le gouvernement communique largement sur le bénéfice supposé pour les populations concernées, faisant fi du caractère discriminatoire de cette mesure.

En effet,

  • en leur imposant leur organisme de complémentaire santé et leur couverture, cette mesure prive les bénéficiaires de l’ACS de leur liberté de choix, et les renvoie à un statut d’assurés sociaux de seconde zone.
  • En créant ce que l’on peut qualifier des "mutuelles pour pauvres", le gouvernement accentue la segmentation des populations et casse un peu plus les solidarités au sein de notre système de protection sociale.
  • En exigeant des opérateurs des prix toujours plus bas, il empêche les mutuelles de poursuivre dans de bonnes conditions le travail d'orientation et d'accompagnement de ces populations dans le système de santé.

Différentes études démontrent pourtant que c'est par un meilleur accompagnement des populations qu'il sera possible d'augmenter significativement le taux de recours à ce droit.

Les Mutuelles de France rappellent à cette occasion que superposer des dispositifs spécifiques de complémentaire santé porte atteinte à l’universalité des droits et ne fait qu'accroître les inégalités sociales de santé. Pour autant, fidèles à leurs valeurs, elles continueront d'agir pour l'accès à la santé des populations les plus précaires, et poursuivront leur engagement pour faire évoluer ce dispositif injuste et complexe.

Elles réaffirment que pour résoudre les inégalités dans l'accès à la complémentaire santé, il est urgent de remettre à plat un système d'aides (CMU, ACS, ANI, ...) coûteux, injuste et inefficace.

Montreuil, le 1er juillet 2015

 

Conventionnement Hospitalier Mutualiste

La MCRN a fait le choix d'adhérer au Conventionnement Hospitalier Mutualiste pour :

- Vous offrir un service de qualité, avec un réseau d’établissements sélectionnés pour la qualité de leurs soins notamment sur la base de critères de qualité validés par la haute Autorité de Santé et sur leur maîtrise des dépassements d’honoraires.

- Vous proposer des tarifs accessibles et encadrés (tarif de la chambre particulière).

- Vous dispenser de l’avance de frais grâce au Tiers Payant.

Cependant, vous restez libre de choisir l'établissement de votre choix, qu'il ait passé un accord de conventionnement ou non.

Vous pouvez télécharger la liste régionale des établissements conventionnés ici.

Pour en savoir plus, visiter le site de la Mutualité Française-Pays de la Loire : www.paysdelaloire.mutualite.fr

 

 

La Caisse de prévoyance des prestations améliorées

Exclusivement réservé aux cheminots actifs, retraités ou ayant-droits bénéficiaires de la Caisse de Prévoyance SNCF

La Caisse de Prévoyance a amélioré la prise en charge de certaines prestations en 2007. Ce dispositif a été renouvelé en 2008 et 2009, et amélioré au 1er juillet 2010, mis à jour le 1er juin 2016 :

 

 

Parcours de soins

Le médecin traitant : pour qui ?

Vous avez 16 ans et plus, que vous soyez vous-même assuré social ou ayant droit, vous devez choisir et déclarer à l'Assurance Maladie votre médecin traitant. Télécharger le formulaire sur ameli.fr

Le médecin traitant : pourquoi ?

En choisissant de déclarer votre médecin traitant et en le consultant en premier, votre taux habituel de remboursement reste inchangé. Le remboursement de vos consultations :

1)- S'il s'agit de votre médecin traitant déclaré, vous êtes dans le parcours de soins.

- L'Assurance Maladie prend en charge les 70% du tarif de la consultation moins 1 euro au titre de la participation forfaitaire, et la mutuelle MCRN vous rembourse les 30% complémentaire.

- Pour les assurés de la Caisse de Prévoyance de Marseille, la prise en charge est de 75% du tarif de la consultation, moins 1 euro au titre de la participation forfaitaire, et la mutuelle MCRN vous rembourse les 25% complémentaire.

2)- Si vous n'avez pas de médecin traitant déclaré, vous êtes hors du parcours de soins.

- Depuis le 31 janvier 2009, l'Assurance Maladie ne vous rembourse que 30% du tarif de la consultation moins 1 euro au titre de la participation forfaitaire.

- Pour les assurés de la Caisse de Prévoyance de Marseille ne vous rembourse que 35% du tarif de la consultation, moins 1 euro au titre de la participation forfaitaire

Franchise sur les médicaments

Certains médicaments bénéficient d'un conditionnement trimestriel, adapté aux traitements de longue durée.

En demandant ces boîtes à votre pharmacien, vous évitez de payer trois fois la même franchise de 50 centimes d'euro. Vous faites donc l'économie d'1 euro par trimestre.

De plus, ramené à l'unité, le prix des médicaments est également réduit.

Consultez la liste des médicaments disponibles en boîte de trois mois