Prenez soin de vous

Mieux comprendre notre sommeil

Notre sommeil n’est pas à prendre à la légère. D’abord parce cet « état » représente plus d’un tiers de notre vie. Ensuite, parce qu’il est déterminant pour la préservation de nos capacités à apprendre, pour l’ajustement de nombreuses sécrétions hormonales. Et pour la mise au repos de notre système cardiovasculaire. Bref, le sommeil nous est essentiel ! Certains le considèrent même comme un élément d’éducation et de prévention, au même titre que la nutrition.

Mais au fait, pourquoi dort-on ?

Pour « récupérer » physiquement, psychologiquement et intellectuellement. Les connexions neuronales se réorganisent, permettant de nous adapter à notre environnement et à notre état de veille.

Nous le savons aujourd’hui, le sommeil a un impact sur: le maintien de la vigilance, la reconstitution des stocks énergétiques, la production d’hormones, l’élimination des toxines, la stimulation des défenses immunitaires, la régulation de l’humeur et du stress, les mécanismes d’apprentissage et de mémorisation. Et, par voie de conséquence, un mauvais sommeil affecte toutes ces fonctions.

L’organisation du sommeil

Le sommeil est constitué de différents stades ( sommeil lent, sommeil paradoxal) qui s’organisent de façon identique au cours de la nuit, et quel que soit son âge. Un cycle dure environ 90 mn, débute par du sommeil léger et se termine par du sommeil paradoxal. Une nuit complète comprend de 4 à 6 cycles.

Chez les adultes ayant une activité professionnelle, le sommeil peut-être affecté par le stress au travail, les horaires de début et de fin de travail, les trajets et les horaires atypiques.

Avec l’âge, le rythme veille-sommeil change. Le sommeil est moins profond, le délai d’endormissement s’allonge. On constate aussi: une augmentation de la fréquence des troubles du sommeil (apnées, insomnies, etc…), une augmentation du nombre, et de la durée, des éveils nocturnes, la disparition du sommeil lent profond et la diminution du sommeil paradoxal.

Les conditions d’un bon sommeil 

1-Adopter des horaires de sommeil réguliers.

2-Se lever tous les jours à la même heure.

3-Adopter un réveil dynamique avec lumière forte, exercices d’étirement et un petit-déjeuner complet.

4-Pratiquer un exercice physique régulier en journée.

5-Se reposer ou faire une courte sieste en début d’après-midi.

6-Éviter les excitants après 16 heures (café, thé, cola, vitamine C).

7-Éviter alcool et tabac le soir.

8-Proscrire au lit télévision, travail et repas.

La chambre idéale

La température intérieure est autour de 18° : la chambre doit être aérée régulièrement.

Le lit doit être 15 cm plus long que votre taille.

Il faut éviter de dormir avec un animal car c’est une source de réveils.

Eviter les sources de bruit et de lumière.

Eteindre smartphones ou tablettes qui peuvent gêner par leur sonneries, vibrations ou lumières.