actus

100% Santé. Et maintenant les aides auditives !

Depuis le 1er janvier, place à une offre de prothèses auditives sans reste à charge ! La réforme du 100% santé entre en effet dans sa dernière ligne droite. Après les lunettes correctrices, les prothèses dentaires, c’est au tour des aides auditives d’être concernées. Pour être enfin accessibles par toutes et tous !

Sur les 6 millions de Français souffrant de troubles de l’audition, jusqu’à la moitié renonçaient jusqu’à présent à s’équiper en raison du coût exorbitant de ces appareils. Et du reste à charge important: autour de 800 € en moyenne par oreille ! Avec la réforme du 100% Santé, cela devrait changer.

Certains “équipements” pris en charge à 100%

Votre audition baisse. Vous avez du mal à suivre les conversations. Vous augmentez sensiblement le son de la radio ou de la télévision. Il est temps de passer par la case audioprothèse ! Jusque-là, vous aviez toujours refusé de le faire. Car même avec l’aide de votre mutuelle, vous n’en aviez pas les moyens. La réforme du 100% Santé change vraiment la donne. Les aides auditives sont désormais classées en deux catégories, 1 et 2. La catégorie 1 correspond aux équipements sans reste à charge. Concrètement, vous n’aurez pas à débourser un centime pour les acquérir, sécu et mutuelle couvrant tout.

Des appareils discrets et performants

La bonne nouvelle, c’est que les appareils de la classe 1 sont discrets et performants. C’est l’association Que Choisir, qu’on ne peut taxer de complaisance, qui le dit. Après les avoir testés bien sûr. Dans cette catégorie, on trouve tous les types d’appareils : contour d’oreille classique ; contour à écouteur déporté ; intra-auriculaire. Ils disposent de 12 canaux de réglage pour assurer une adéquation de la correction au trouble auditif (ou dispositif de qualité équivalente). Et offrent un système permettant l’amplification des sons extérieurs restitués à hauteur d’au moins 30 dB. Ils présentent au moins trois des options suivantes : système anti-acouphène, connectivité sans fil (Bluetooth), réducteur de bruit du vent, synchronisation binaurale, directivité microphonique adaptative, bande passante élargie ≥ 6 000 Hz, fonction apprentissage de sonie, dispositif anti-réverbération. Le prix de ces appareils est plafonné à 950 € (pour les plus de 20 ans) et 1400 € pour les jeunes jusqu’à leur 20 ans. Pour les bénéficiaires de la Complémentaire Santé Solidaire, le prix de l’appareil ne peut dépasser 800 euros (pour les plus de 20 ans).

Obligations des audioprothésistes

Quand vous vous rendez chez un audioprothésiste pour un équipement, le professionnel est soumis à des obligations. Il doit systématiquement vous proposer une aide auditive de classe 1 pour chaque oreille devant être appareillée. Il doit également établir et présenter un devis normalisé comportant une offre 100% santé. Une fois l’achat confirmé, l’audioprothésiste doit assurer des prestations de base, d’adaptation et de suivi, comprises dans le tarif. Elles comprennent notamment: la prise d’empreinte des conduits auditifs, les essais, le contrôle (3ème, 6 ème et 12 ème mois), l’ajustement de l’appareil, etc… Il faut savoir par ailleurs qu’on bénéficie de 30 jours minimum d’essai avant l’achat. La durée de garantie et la durée minimale avant un renouvellement de la prise en charge sont fixées à 4 ans.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter au 02 40 89 22 91, ou à venir nous voir, 4 place des Jacobins à Nantes. Bureaux ouverts du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30 (le mardi matin exclusivement sur rendez-vous).