Prenez soin de vous

Restons confinés mais soyons « ouverts » !

Depuis le mardi 17 mars à midi, nous sommes, pour beaucoup d’entre nous, fermement « invités » à rester à notre domicile, au moins jusqu’à la fin du mois . Et à ne pouvoir en sortir qu’à de rares exceptions bien « cadrées ». 

Nous voilà donc confinés pour le meilleur – éviter la propagation du Coronavirus – et pour le pire, l’ennui voire l’angoisse touchant certains d’entre nous. Le confinement est perturbant. A cela, rien de surprenant. Il est également un facteur d’isolement, ce qui n’est pas bon pour le moral. La mutuelle MCRN vous livre quelques conseils et idées pour vivre le mieux possible ce moment de rupture.

Les bonnes sources d’information

Il est bien normal de vouloir se tenir au courant de l’évolution de l’épidémie, des dernières consignes et recommandations.  Attention, toutefois de ne pas rester « branché » des heures durant notamment sur les chaînes de tv fournissant de l’info en continu. L’avalanche de faits, de données inquiétantes peut accentuer le sentiment d’impuissance et de désarroi. Cela est clairement anxiogène. 

Par ailleurs, cette épidémie est trop grave pour prendre pour argent comptant des informations douteuses, voire fausses (on parle alors de « fake news ») relayées par les réseaux sociaux. L’Agence France Presse (AFP) a mis en place un blog (https://factuel.afp.com ) vous aidant à séparer la bonne information de la mauvaise. D’une manière générale, pour vous informer, choisissez des média connus, et reconnus, comme ceux du service public par exemple. Les grands quotidiens (La Croix, le Figaro, L’Humanité, Libération, Le Monde, etc…) ont tous des sites internet. Souvent, une partie du contenu est consultable sans passer par la case abonnement. Et sur le site  de Mediapart, les infos sur le Coronavirus sont en accès libre.

A ce sujet, le quotidien Ouest-France a pris une initiative louable en donnant accès, gratuitement et de façon illimité, à ses contenus numériques pendant 2 mois (https://www.ouest-france.fr/medias/ouest-france/ouest-france-vous-offre-2-mois-d-abonnement-numerique-6783515)

Les sites de l’Agence Régionale de Santé Pays de la Loire (https://www.pays-de-la-loire.ars.sante.fr) et  de l’agence Santé publique France ( www.santepubliquefrance.fr ) livrent des infos sur la maladie.

Vous pouvez compter également sur le site de la mutuelle MCRN, sur sa page Facebook et son application pour vous informer de façon fiable.

Se distraire, communiquer, agir

S’informer, c’est bien et nécessaire. Mais il est tout aussi important de pouvoir prendre un peu de recul par rapport à sa situation quotidienne. Après tout, il y aura un « après » Covid-19. Le jardinage, pour ceux qui ont la chance d’avoir un jardin, la lecture, le visionnage de films, l’écoute de musique ou de podcasts permettent de s’abstraire d’un quotidien trop pesant.

Il faut aussi profiter du confinement pour renforcer les liens avec ceux qui nous sont chers.

D’une manière générale, il est préférable de se lever aux mêmes horaires. De structurer ses journées avec des temps d’activités et des temps de pause. D’être dans l’action plutôt que la rumination !

Ceux qui se sentent vraiment trop isolés, trop seuls, voire dépressifs, peuvent par exemple compter sur l’association S.0.S Amitié qui a des antennes à Nantes et Angers avec des permanences téléphoniques, 24h/24 et 7j/7.

S.O.S Amitié a des antennes à Nantes (02 40 04 04 04) ou Angers (02 41 86 98 98)