Prenez soin de vous

Qualité de l’air de votre logement. Adoptez les bons gestes !

Le temps est humide et les températures « fraîches ». Et l’on n’est guère tenté d’aérer les pièces de son logement au quotidien. Souvent par peur de voir la chaleur intérieure se dissiper. Une erreur commise par beaucoup d’entre nous. Et néfaste pour notre santé ! 

Contrairement à une idée reçue, l’air intérieur est souvent beaucoup plus pollué que l’air de nos rues. En cause, les appareils de chauffage et de cuisson, les produits d’entretien et de bricolage, l’ameublement…la liste étant loin d’être exhaustive. La mutuelle MCRN vous informe et vous invite à adopter les bons gestes.

Attention, danger !

À long comme à court terme, tout le monde n’est pas égal devant les risques. Les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées, certains malades (cardiaques, asthmatiques, bronchitiques, insuffisants respiratoires) sont particulièrement sensibles aux pollutions de l’air. 

Quels sont les polluants ?

Ils peuvent être d’origine chimique: le monoxyde de carbone (C0) se dégage en quantité importante quand des appareils de chauffage ou de production d’eau chaude à combustion sont mal entretenus ou fonctionnent dans une atmosphère appauvrie en oxygène. Il est inodore et extrêmement dangereux.

Les composés organiques volatils (COV) ont la capacité de s’évaporer à température ambiante. Il en existe des centaines et certains sont cancérogènes. Les colles, les peintures, les produits d’entretien et de nettoyage, les désodorisants, les parfums (naturels ou artificiels), les feutres sont des sources classiques de COV. 

Les polluants biologiques sont issus d’organismes vivants (animaux, végétaux, moisissures, etc.). 

Notez que l’humidité est une source indirecte de pollution.

Les bons gestes

1-Aérer au quotidien : 5 à 10 mn par jour. 

2-Entretenir le système de ventilation: il ne faut jamais boucher les grilles hautes et basses d’aération. 

3-Eviter de fumer dans la maison: c’est la première source de pollution dans l’habitat.

4-Utiliser les chauffages d’appoint avec précaution: n’utilisez pas les chauffages d’appoint au pétrole ou au gaz en continu.

5-Opter pour les produits les moins nocifs possibles:  vous limiterez ainsi l’émission de composés organiques volatils (COV) et de polluants. Vous pouvez les repérer facilement : ils portent l’Écolabel Européen. Par exemple, un nettoyant multi-usages portant l’Écolabel Européen ne contient pas de formaldéhyde ou de désinfectant pour une performance équivalente à un produit classique. 

7-Utiliser avec modération les sprays désodorisants chimiques, les bougies parfumées et l’encens. Ce dernier, par exemple, émet des polluants comme du formaldéhyde et du benzène.

8-Évitez l’usage de désinfectants. En France, 7 ménages sur 10 utilisent de l’eau de javel* car la croyance selon laquelle l’habitat devrait être débarrassé de tout microbe est très répandue. Or, dans les foyers qui ont recours à l’eau de javel, les enfants ont plus de risques de développer des infections respiratoires. 

Source:http://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/habitation/bien-gerer-habitat/lair-interieur-logement