Votre mutuelle santé solidaire

Actions de prévention

Communique de Presse de la FMF

Le 30 Janvier 2018 :  Journée d’action des EHPAD : les Mutuelles de France réclament plus de moyens pour la prise en charge des personnes âgées

 

 

Depuis plusieurs années, les inégalités dans l’accès aux établissements pour personnes âgées dépendantes se sont accrues, et les conditions d’accueil et d’accompagnement dans les EHPAD n’ont cessé de se dégrader.

Le vieillissement de la population a conduit à l’augmentation du nombre de résidants et les besoins en soins. Il n’a pas été accompagné du renforcement des moyens humains et financiers nécessaires.

Si le nombre de professionnels a bien connu une progression, celle-ci s’est faite dans des proportions beaucoup trop faibles. Pire, la réforme de la tarification mise en place par la loi ASV de 2016 va aggraver la situation financière des EHPAD publics. Ces décisions s’inscrivent dans la droite ligne des politiques mises en oeuvre ces dernières années, qui organisent un manque chronique de moyens pour les établissements de santé, que ce soit les hôpitaux, les établissements médicaux sociaux ou sanitaires.

Cette situation conduit à un manque de places disponibles dans tous les territoires, à un reste à charge insupportable pour les personnes hébergées et leurs familles, conduisant à des inégalités dans l’accès aux hébergements et à de nombreux renoncements de placement.

Dans ce contexte, l’annonce par Agnès BUZYN d’une prime de 50 millions d’euros, bien qu’ajoutée au budget de 2018, n’est pas suffisante pour répondre à l’urgence de la situation.

Assurer une bonne prise en charge de la perte d’autonomie est un défi et un devoir pour notre société. Afin d’y répondre efficacement, une politique publique volontariste et ambitieuse est dès maintenant nécessaire. Elle doit se traduire par une hausse des moyens des EHPAD et par une meilleure prise en charge solidaire pour les résidents.

Les Mutuelles de France apportent leur soutien à la journée de grève nationale du mardi 30 janvier pour exiger les moyens de prendre en charge dignement les personnes dépendantes.

Montreuil, le 29 janvier 2018

Contact Presse : Arnaud RESTEGHINI – 06 38 27 61 29 / 01 49 88 52 10

Forum Debat autour de la Santé

Comment lutter contre la marchandisation de la santé et comment soutenir les aidants familiaux , Deux questions de société sur lesquelles la MCRN a voulu ouvrir le débat, le 20 Novembre dernier à Nantes.  

 

Initiative de la Mcrn ! le 20 Novembre dernier "la Manu" son lieu de conférence attitré, s'est transformée en forum  .Stands et tables rondes au programme, avec ses partenaires de l’Economie Sociale et Solidaire (Ess) tournés vers la santé : le centre de santé dentaire, la Coopérative funéraire, l’Association d’aide aux victimes de l’amiante et leurs familles, Altersoin pour tous 44, ainsi que la Mutualité Française des pays de Loire. « A travers ce forum, nous voulions que nos partenaires, tous acteurs de santé, se regroupent pour apporter des réponses au public, explique Isabelle Ryo, directrice générale de la MCRN ; Parallélement, nous voulions alerter sur des problèmes sociétaux qui font peser de forts risques sur la santé. En particulier   sur des sujets incontournables : l’aidant familial qui s’oublie et tombe à son tour malade et le patient qui devient client pour assurer le business de l’industrie de la santé ! »

La santé comme marchandise

Philippe Abécassis, maître de conférence à Paris 13, membres des économistes atterrés, a élargi la perspective autour de la marchandisation de la santé, surtout depuis la crise de 2007, transfère la charge des soins au secteur privé qui, en toute logique, en a fait un produit .Le patient devient un client, dénonce-t-il. Le soin est individualisé.380 tarifs possibles figurent dans la dernière convention de la Sécurité Sociale. Il est de plus en plus demandé d payer plus cher si on le peut et l’accès aux soins disparaît pour ceux qui n’en n’ont pas les moyens. »  débattant avec lui, des militants de la santé pour tous ont mis au jour d’autres conséquences : les dépassements d’honoraires, les chambres d’hôpitaux facturées comme des chambres d’hôtel, les déserts médicaux et l’accès aux soins refusés aux bénéficiaires de la Cmu. Les mutuelles subissent, elles aussi, cette réalité.

Une société en manque d’organisation

S’adressant aux mutuelles, comme aux militants de « Sauvons la Sécurité Sociale » Philippe Abécassis propose de « faire front » , de défendre une autre vision : des tarifs solidaires, une implantation locale, une certaine indépendance au profit de leurs adhérents, même au sein de grands groupes.

Annie Dussuet, sociologue, maître de de conférences à l’université de Nantes, a porté le débat sur les aidants familiaux. « la question centrale reste d’organiser le soutien aux personnes âgées en parte d’autonomie, qui sont de plus en plus nombreuses ; Mais on ne parle plus d’instituer un cinquième risque dans la Sécurité Sociale autour de le dépendance. La société, d’une certaine façon, se débrouille, mais elle manque d’organisation, estime la sociologue. Les femmes, les familles, plus largement, s’en chargent. Coordonner ce qui est déjà disponible serait déjà une bonne chose. Il est important de voir ce que peuvent apporter les plateformes numériques, le secteur privé –comme la poste- , etc. Mais partout, il y a des limites. La manière choisie pour soutenir les aidants aura des impacts non seulement sur leur santé, mais aussi sur leur possibilités de travail avec des risques de fortes inégalités » En organisant ce débat, dont les thèmes sont encore peu abordés au sein de la société, la Mcrn s’affirme toujours plus dans son rôle d’acteur de la santé.

Hubert Haulot

VIVA 312 LE MAGAZINE DE MA MUTUELLE        

REVUE DE PRESSE

Retrouvez la synthèse suite à la projection du film Les Sentinelles.

Retrouvez une synthèse des échanges qui se sont tenus suite à la diffusion du film Les Sentinelles. Vous y retrouverez l'expression de PIERRE PÉZERAT, l’auteur du film, ainsi que PAUL FRANÇOIS, agriculteur en procès contre Monsanto.

L'histoire de la Sécurité sociale, au cinéma

En racontant l’étonnante histoire de la Sécu, La Sociale rend justice à ses héros oubliés, mais aussi à une utopie toujours en marche, et dont bénéficient 65 millions de Français.

Si vous souhaitez avoir de plus amples informations, connaître les lieux et les horaires des projections, cliquez ici.

DEPISTAGE BUCCO-DENTAIRE

La mutuelle MCRN organise régulièrement des dépistages bucco-dentaires  gratuits. Ils sont effectués par les dentistes et assistantes-dentaires de notre  cabinet dentaire mutualiste situé 4 place des Jacobins à Nantes ouvert à tous.

Ces dépistages ont pour but la prévention et la préservation des dents saines.

LES CAFES SANTE

Les mutuelles de France développent, depuis plusieurs années, des lieux de convivialité et d’échange qu’elles ont dénommé « café santé ».

50 à 80 personnes se réunissent à la Maison de Quartier de Doulon 1, rue Basse Chesnaie à Nantes pour débattre, témoigner et pose des questions à des professionnels de santé ou des représentants d’associations sur des sujets aussi divers que :

  • la nutrition,
  • le diabète,
  • le sommeil,
  • les maladies cardiaques,
  • l’accompagnement face à la maladie d’Alzheimer.

Les prochains thèmes abordés en 2014 seront « l’automédication » au 1er semestre et « manger sain, manger de saison » à l’automne. Les dates exactes seront communiquées par le magazine VIVA ainsi que sur le site de la mutuelle.

Les cafés santé sont ouverts à tout public.

ATELIERS EQUILIBRE

Nous proposons avec l’association SIEL BLEU (Sport Initiative Et Loisirs BLEU) des « ateliers-équilibre - prévention des chutes ».

Le but de ces ateliers est de : lutter contre les effets négatifs du vieillissement, favoriser le maintien de l’autonomie, œuvrer pour une meilleure qualité de vie. Ces ateliers s’adressent aux adhérents de la mutuelle MCRN et à leurs ayant-droits à partir de 65 ans.

Si vous êtes intéressés par l’un de ces ateliers, veuillez-vous adresser à : Bernadette HAUTOT,  Chargée de prévention de la MCRN téléphone : 02.40.89.66.60 adresse mail : bhautot@mutuellemcrn.fr

ATELIERS MEMOIRE

Le concept des ateliers mémoire « MEMOMUT I et II », développé par notre Fédération des Mutuelles de France permet à des groupes d’adhérents de 8 à 15 personnes de venir travailler, de façon ludique, leur mémoire dans des « ateliers » encadrés par une animatrice spécialisée. Ils se déroulent en dix séances, à raison d’une séance par semaine et ont pour objectifs principaux de :

  • Stimuler,
  • Développer et renforcer la mémoire,
  • Dédramatiser les troubles bénins,
  • Rompre l’isolement en créant du lien social.

Ces ateliers s’adressent aux adhérents de la mutuelle MCRN et à leurs ayant-droits à partir de 55 ans.