actus

La mutuelle MCRN s’oppose au projet de réforme des retraites

Proche de ses adhérents, et très à l’écoute des inquiétudes des populations installées sur les Pays de la Loire, la MCRN s’oppose au projet de reforme des retraites. Elle sait en effet que de nombreux mutualistes ont des problèmes de « fins de mois ». Beaucoup d’entre eux éprouvent de plus en plus de difficultés à payer leurs cotisations. Voire même à se soigner. Un phénomène accentué par l’augmentation des dépassements d’honoraires et des restes à charge. Et les retraités touchant une faible pension sont particulièrement touchés. Ils sont nombreux à ne plus pouvoir se payer une mutuelle.

Un projet injuste et dangereux

En accord avec la Fédération des Mutuelles de France (FMF), dont elle est membre, la MCRN appelle les mutualistes à participer à la mobilisation nationale et interprofessionnelle du 5 décembre 2019 contre le projet de reforme des retraites. Un projet qu’elle estime « injuste et dangereux ». Et qui accentuerait les inégalités.

La MCRN reprend à son compte les arguments du communiqué de la FMF. « Le gouvernement promet une réforme des retraites qui va accroitre la durée de cotisation exigée et abaisser fortement les pensions de retraite. Le choix de dégrader les conditions de vie des seniors compliquera bien sûr leur accès à la santé et à la protection sociale à un moment de la vie où cet accès est particulièrement crucial. Ce projet s’inscrit dans une politique globale qui casse la solidarité nationale (…) Or, vouloir un système de retraite juste, un hôpital public correctement doté en moyens humains et financiers, une politique solidaire qui permette de relever le défi de la dépendance, une protection sociale universelle pour que chacun puisse vivre dignement (…), c’est vouloir « la société humaine et fraternelle voulue par nos concitoyens. C’est le projet des militants mutualistes. « 

 http://www.mutuelles-de-france.fr/articles_detail/TWpFdw/11/retraites-la-fmf-appelle-a-participer-a-la-mobilisation-nationale-et-interprofessionnelle-du-5-decembre-2019/

Tract de la Fédération des Mutuelles de France