actus

Fusion de la Cmu-c et de l’Acs au 1er novembre

Le 1er novembre prochain, la Cmu-c et l’Acs vont fusionner pour ne former qu’un seul dispositif d’accès aux soins: la Cmu-c contributive. Cette dernière pourra vous être proposée par la Mutuelle MCRN.

Quand on a des revenus modestes, il est aujourd’hui possible d’être bénéficiaires, en fonction de ses « ressources », soit de la Cmu-c soit de l’Acs. En France, 10 à 12 millions de personnes sont potentiellement concernées. Mais seulement 7 millions en bénéficient vraiment. Le « décalage » est particulièrement criant concernant l’Acs utilisée seulement par 25 % des bénéficiaires potentiels. D’où l’idée du gouvernement de les fusionner pour les rendre plus « efficaces ».

Deux dispositifs différents

La Cmu-c donne droit à la prise en charge gratuite de la part complémentaire des dépenses de santé (y compris à l’hôpital). Elles sont donc prises en charge à hauteur de 100 % des tarifs de la sécurité sociale. De plus, la Cmu-c inclut des forfaits de prise en charge pour les soins dentaires, les lunettes, les prothèses auditives…Enfin, les bénéficiaires ne payent pas les dépenses de santé (avance de frais). Le plafond de revenus annuels de référence pour en en bénéficier est de 8951 € (pour une personne seule) soit une moyenne mensuelle de 745,92 €.

L’Acs (Aide au paiement d’un Complémentaire Santé) est réservée aux personnes dont les ressources sont légèrement supérieures au plafond d’attribution de la Cmu-c. Elle donne droit, durant un an, à une aide financière pour payer un contrat de complémentaire santé. Concrètement, cette aide permet de réduire le montant de la cotisation annuelle. Le plafond de revenus annuels de référence pour en en bénéficier est de 12 084 € (pour une personne seule) soit une moyenne mensuelle de 1007 €.

Se renseigner à la mutuelle

Si vous êtes bénéficiaire (ou envisagez de l’être) de la Cmu-c ou de l’Acs, sachez que ces deux dispositifs vont fusionner au 1er novembre pour n’en former qu’un. Selon vos ressources, vous aurez accès gratuitement à la Cmu-c ou vous devrez  régler une participation financière dont le montant sera progressif avec l’âge (de 8 à 30 euros maximum), la Cmu-c sera alors « contributive ». Le panier de soins sera globalement basé sur le panier actuel de la CMU-C- adapté pour prendre en compte la réforme du RAC 0.

Soucieuse d’accompagner le plus grand nombre dans l’accès aux soins, la Mutuelle MCRN s’inscrit bien sûr dans le nouveau dispositif. Vous pourrez vous adresser à elle pour en bénéficier.