actus

« Et si la Sécu disparaissait ? »

Notez d’ores et déjà la date du 19 novembre après-midi dans votre agenda. La mutuelle MCRN organise à la Manufacture de Nantes un débat à l’intitulé volontairement provocateur : « Et si la Sécu disparaissait ? ». L’objectif de cette manifestation n’est certainement pas de faire peur, mais plutôt de susciter une prise de conscience de la fragilité de notre système de sécurité sociale. Et de trouver ensemble des pistes pour renforcer cette conquête sociale.

Le but de cette initiative, qui se déroulera dans le cadre du « mois de l’ESS », sera de faire prendre conscience des défis auquel fait face aujourd’hui notre système de sécurité sociale. De nombreuses questions viennent à l’esprit.

Indispensable prise de conscience des défis

Comment assurer sa pérennité et lutter contre les inégalités d’accès aux soins ? Pourquoi redonner du crédit à la mutualisation des dépenses de santé dans un souci de solidarité intergénérationnelle ?  Comment Régime Obligatoire et Régime Complémentaire peuvent-ils se combiner pour répondre aux évolutions des besoins des populations ? Si le scénario de la fin de la Sécu n’est pas à l’ordre du jour, il est toutefois pertinent de se poser la question. « Son financement est toujours plus fragilisé et la Sécu rembourse de moins en moins bien », explique Joël Vignaud, président de la mutuelle.« Et il y a toujours plus de dépassements d’honoraires qui freinent l’accès aux soins. Certains ne peuvent déjà plus se soigner. »

Venez en débattre

Pour en débattre, nous aurons autour de la table (liste non définitive):

-l’économiste Philippe Abeccasis, membre de l’association des économistes atterrés (voir photo),

-Jean-Luc Landas, de la Coordination nationale des Comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité,

-Pascale Vatel, secrétaire générale de la Fédération des Mutuelles de France (FMF),

-Olivier Terrien, du syndicat CGT du CHU de Nantes,

-Hélène Artigue Cazcarra, assistante sociale du CCAS de la ville de Nantes.

François FILLON, rédacteur en chef du magazine Viva, animera le débat.

 

François Fillon (Viva Magazine) et l’économiste Philippe Abecassis