Batz-sur-Mer et Bouaye disent oui à la MCRN !

Deux communes de Loire-Atlantique, Batz-sur-Mer (plus de 3000 habitants) et Bouaye (8500 habitants) ont fait le choix de la Mutuelle Solidaire MCRN: elles proposent dès maintenant une couverture santé négociée à leurs administré(e)s. Les habitant(e)s de ces deux collectivités vont donc pouvoir opter pour l’un des trois contrats responsables Energie Commune proposés par la mutuelle. 

Meilleur accès aux soins des administrés

La démarche initiale des équipes municipales est la même: améliorer l’accès au soins des administrés. « De nombreuses personnes renoncent à leur couverture santé pour des raisons financières », a rappelé l’élue de Bouaye Nadine Arroumugamme, adjointe déléguée aux aînés et aux solidarités dans un article paru dans le quotidien régional Ouest-France. “Cette initiative a débuté par une consultation large de la population qui a permis d’interroger les foyers sur leurs besoins en matière de mutuelle santé et leurs attentes vis-à-vis d’une mutuelle communale. Les réponses ont permis de recueillir des informations anonymes relatives à 290 personnes. (…) C’est la mutuelle MCRN, qui a été retenue, présentant à la fois les meilleurs tarifs et les meilleures garanties sur les prestations jugées essentielles par le panel de personnes interrogées : optique, dentaire et médecine générale. »

Grande expérience de la mutuelle

Le choix de ces deux communes n’est pas complètement étonnant ! La Mutuelle MCRN a maintenant une grande expérience de ce type de contrats. Et elle répond aux demandes des communes en y apportant de l’expertise, de l’expérience, de l’efficacité et beaucoup de proximité. La mutuelle travaille aussi dans un esprit de conseil, de transparence et d’accompagnement. Une approche payante puisque des dizaines de communes des Pays de la Loire lui font aujourd’hui confiance.

Par ailleurs, il n’a jamais été aussi simple d’adhérer à la mutuelle. Avec la mise en place, depuis le 1er décembre, de la Résiliation Infra-Annuelle (RIA), il est désormais très facile de rejoindre la MCRN. Pour s’en convaincre, n’hésitez pas à visionner la vidéo explicative d’Isabelle Ryo, directrice générale de la mutuelle.

Contact Aurélie Le Couturier

Tél. : 02 40 89 22 91  Port. : 07 87 57 33 80

alecouturier@mutuellemcrn.fr

Le président de la MCRN s'explique sur l'allègement de cotisations en décembre

Cotisations de décembre allégées d’un tiers pour les adhérents individuels !

Des cotisations allégées de 33,33% en décembre ! C’est la bonne surprise, exceptionnelle, réservée par la Mutuelle Solidaire MCRN en cette fin d’année à tous ses adhérents individuels. Une mesure “juste” pour Joël Vignaud, président de la Mutuelle. Pour bien comprendre les raisons de cette décision, un petit retour en arrière s’impose !

Pandémie de Covid-19 oblige, le 17 mars dernier à midi commence le 1 er épisode de confinement. Qui ne prendra fin que début mai. Malgré la mise en avant de la télé-consultation, de nombreux adhérents vont suspendre leurs soins pendant de longues semaines. Une mise entre parenthèses problématique en terme de santé publique mais bénéfique pour les finances de la mutuelle. Laquelle va, en toute logique et sans le vouloir, rembourser moins de frais de santé. Et donc faire en quelque sorte des économies.  Fidèle à son éthique de fonctionnement, la MCRN a tenu à redistribuer aux adhérents individuels une partie de ces économies. Et cela sous forme d’allègement de cotisations.

Joël Vignaud, président de la MCRN et Jean-Yves Foucault, vice-président s’en explique dans la vidéo ci-dessous.

Rejoindre la Mutuelle MCRN n’a jamais été aussi simple !

Depuis le 1er décembre dernier, il n’a jamais été aussi simple d’adhérer à la Mutuelle Solidaire MCRN. C’est vrai depuis la mise en place de la Résiliation Infra-Annuelle. Elle permet de résilier son contrat de complémentaire santé beaucoup plus facilement.

La loi du 14 juillet 2019 relative au droit de résiliation sans frais de contrats de complémentaire santé permet aux assurés de résilier, après un an de souscription, leur contrat de complémentaire santé. Cela, à tout moment, sans frais ni pénalité.

Isabelle Ryo, directrice générale de la Mutuelle Solidaire MCRN, nous explique dans la vidéo ci-dessous les grandes lignes de cette réforme.

Pas toujours facile d’être un aidant. Parlez-en !

La Mutualité Française Pays de la Loire vous invite à participer à une rencontre en ligne. Son thème, la santé des aidants. Gratuit et ouvert à toutes et tous, ce rendez-vous santé est programmé le jeudi 3 décembre prochain. Inscrivez-vous dès maintenant !

La grande “famille” des aidants

Vous vous occupez, bénévolement ou non, d’un proche malade, handicapé ou en perte d’autonomie. Ménage, soins d’hygiène corporelle, aide à l’habillage, prises de rendez-vous avec les médecins:  vous vous occupez de beaucoup de choses. Tout en jonglant parfois, pour les aidants bénévoles, avec une activité professionnelle. Vous faites partie de la grande famille  des « aidants ». Et ce n’est pas facile tous les jours ! Car on peut aussi y laisser sa santé, éprouver un sentiment de solitude ou de grande fatigue. Avec le danger de s’oublier, tout simplement !

Prenons soin de ceux qui aident

La Mutualité Française Pays de la Loire est très active, depuis des années, sur la thématique de la santé des aidants. En organisant notamment des ateliers gratuits en présentiel. Qu’il n’est plus possible de proposer aujourd’hui. C’est pour cette raison que la Mutualité Française vous invite à participer à une rencontre santé en ligne intitulée « Prenons soin de ceux qui aident ». Gratuite et ouverte à tous, cette rencontre santé se tiendra le jeudi 3 décembre prochain de 18h30 à 19h30 en présence d’Aline Vantz, responsable de projets en prévention santé. Pour vous inscrire, c’est simple, il suffit de cliquer ICI !

Cette rencontre en ligne se veut avant tout un temps de discussion pour:

-Echanger librement sur vos préoccupations actuelles.

-Bénéficier de conseils pour être accompagné.

Si vous êtes concerné(e), n’hésitez pas !

MCRN et MFA, un partenariat “gagnant” qui a du sens !

Les valeurs partagées, ça compte. Même si on ne pratique pas le même métier ! La MCRN et la Mutuelle Fraternelle d’Assurances (MFA) ont ainsi noué un partenariat intelligent. En s’appuyant sur des valeurs communes que sont la solidarité, la proximité et l’efficacité. Cette “association” a du sens. De plus, tant les sociétaires de la MFA que les adhérents de la mutuelle y gagnent !

En ce jeudi matin d’octobre, Emmanuelle Moyon, conseillère mutualiste à la MCRN, ne prend pas le chemin du siège de la mutuelle comme elle a l’habitude de le faire. Mais celui de l’agence nantaise de la Mutuelle Fraternelle d’Assurances (MFA). Une fois arrivée, elle s’installe dans un bureau mis à sa disposition. Régulièrement, Emmanuelle Moyon assure en effet une « permanence » à la MFA.

Permanences régulières à la MFA

Cette présence n’a rien à voir avec le hasard. C’est le fruit d’un partenariat entre les deux entités qui ne font pas le même  métier – la complémentaire santé pour la MCRN, l’assurance auto/habitation/loisirs pour la MFA – mais qui partagent depuis longtemps les mêmes valeurs: la solidarité, la proximité et la confiance. L’idée générale est bien sûr de créer de la synergie entre les deux structures. Et de faire connaître aux sociétaires de la MFA les offres de la MCRN. Et aux adhérents de la MCRN d’en savoir un peu sur les contrats de la MFA.

MCRN et MFA, une synergie gagnante pour tous

MCRN et MFA se prêtent parfaitement au jeu. Lors de notre venue à l’agence de la MFA, les « slides » défilant sur un écran positionné à l’entrée rappelaient les “forces” de la MCRN . Un message reçu 5 sur 5 par les sociétaires de la MFA, qui viennent se renseigner (sur rendez-vous) auprès d’Emmanuelle Moyon sur les garanties de la mutuelle. Ce matin-là, les rendez-vous en présentiel ou au téléphone se succèdent. « Lors des entretiens, nous partons toujours du profil et des besoins de la personne. Hospitalisation, optique, dentaire, audition, nous passons tout en revue tous les « postes » importants. Puis nous présentons la ou les garanties les mieux adaptées, avec un souci de conseil et de transparence. Nous parlons aussi des valeurs, comme la proximité, portées par la mutuelle, précise Emmanuelle Moyon. Sans oublier de mentionner notre centre de santé dentaire mutualiste nantais. ». Les informations passent bien et les tarifs pratiqués, attractifs tout en étant accolés à des prestations de qualité, ne manquent pas de surprendre agréablement. Enfin, la gamme des garanties est riche. Et la mutuelle est en mesure de proposer un contrat TNS adapté à la « cible » historique de la MFA, à savoir les chauffeurs de taxi. La MCRN, de son côté, met à disposition des adhérents ou prospects la documentation de la MFA qui propose une remise de 10% sur les contrats aux adhérents de la MCRN !

La MFA, tout une histoire…

L’histoire de la MFA a des similitudes avec celle de la MCRN. En 1929, soit en pleine crise économique, 300 chauffeurs de taxi investissent leurs économies dans une communauté de partage et d’entraide qui deviendra la MFA. C’est l’une des premières mutuelles d’assurances créées en France. De dimension humaine, solidaire et efficace, elle reste bien sûr très proche des chauffeurs de taxi, une « population » singulière. Tout en s’ouvrant au reste de la société. A l’image de la MCRN, créée initialement par et pour les cheminots de la région de Nantes. Et désormais ouverte à toutes et tous. La MFA appartient enfin à l’ensemble de ses sociétaires et n’a pas d’actionnaire. Encore un point en commun partagé avec la MCRN !

Maison, auto, camping-car, caravane, mobil-home, bateau….la MFA est en mesure de tout assurer avec un rapport qualité-prix très avantageux et des garanties complètes. En souscrivant un contrat MFA, vous bénéficiez aussi d’une assistance et d’une protection juridique !

Pour connaître les offres de la MFA: se rendre à l’agence de Nantes située 17 rue Jeanne d’Arc ou sur le site www.mfa.fr

L'Assurance Maladie a 75 ans

La Sécu est “le patrimoine de ceux qui n’en ont pas !”

On doit cette belle et pénétrante formule au professeur de droit public et spécialiste de la protection sociale Michel Borgetto. Et elle a, en tout cas,  une « couleur » singulière. Il est vrai que l’on fête ces derniers jours les 75 ans de la Sécurité sociale. Interrogé par Emmanuelle Heidsieck, pour le magazine Viva, le juriste a donné son point de vue l’avenir de cette conquête sociale.

La Sécu est mal connue

Michel Borgetto admet que la Sécurité sociale, et son fonctionnement, sont mal connus des français. Lesquels y sont malgré tout très attachés. La Sécu est « perçue le plus souvent comme une simple machine à « débiter » des prestations (…) et n’occupe pas toujours, dans le débat public, la place centrale qui devrait être la sienne (…). »

Des apports fondamentaux

Pourtant les apports de la Sécu sont très importants. Couverture de l’ensemble de la population dans le champ de la santé, augmentation régulière de l’espérance de vie, soutien des revenus des plus modestes, rapprochement des niveaux de vie des inactifs et des actifs… Et le juriste de rappeler que “l’importance des défis à venir ne saurait masquer l’essentiel : la valeur indépassable de la Sécurité sociale en tant à la fois que mécanisme essentiel de protection et vecteur substantiel de cohésion sociale. »

Dangers à l’horizon !

Michel Borgetto pointe des dangers pour la Sécu comme la tendance à vouloir fondre son budget avec celui de l’Etat. « Si elle devait survenir, une fusion des budgets serait bien évidemment très inquiétante : puisque cela aboutirait in fine à faire dépendre le financement du système, et donc le niveau de protection, des arbitrages du pouvoir politique, ce que les pères fondateurs, privilégiant en 1945 la cotisation et l’idée de « salaire différé », avaient voulu à tout prix éviter… » 

Nous vous invitons à lire l’intégralité de l’interview où il est question, également, de la « dette Covid » et de la 5 ème branche Autonomie.

« La Sécurité sociale est le patrimoine de ceux qui n’en ont pas », estime le professeur Michel Borgetto

La MCRN propose la téléassistance Sérélia

La téléassistance pour bien vieillir chez soi en sécurité !

Bien vieillir chez soi ! C’est le souhait de bon nombre d’entre nous. Et de préférence en bonne santé. Et avec un maximum de relations sociales. En vieillissant, on éprouve aussi le besoin de davantage de sécurité. Surtout si l’on est seul. Peur de la chute, sentiment de fragilité, perte progressive d’autonomie: les sujets d’inquiétude sont nombreux. Et l’on ne peut pas toujours compter sur l’aide des proches. D’où l’intérêt de pouvoir s’appuyer sur un service de téléassistance. 

La MCRN vous propose de souscrire à Sérélia. Il s’agit d’un service de téléassistance porté par Inter Mutuelles Assistance (IMA). Pour mémoire, IMA est déjà le partenaire de la mutuelle pour le service d’assistance la vie quotidienne intégré dans les contrats. 

Téléassistance, ayez le réflexe Sérélia !

7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, Sérélia peut vous mettre en relation avec un conseiller, un médecin, voire même un travailleur social. Et cela dans beaucoup de cas de figure. Doute sur un dosage de médicament, besoin d’être rassuré, le service est à votre service. En cas d’urgence, Sérélia est là aussi bien sûr pour déclencher une action auprès des services d’urgence ou des réseaux de proximité.

Des conseillers formés et installés en France

Les conseillers sont installés en France. Et sont spécifiquement formés à l’accompagnement et à la prise en charge de situations critiques nécessitant la mise en oeuvre de moyens spécifiques. Lors d’une situation d’alerte inquiétante, le conseiller met en relation avec un médecin qui prendra en charge la situation. Ce, en lien avec les secours le cas échéant et dans le respect de la déontologie. Cette prestation permet d’accompagner jusqu’à la prise en charge dans l’établissement hospitalier. Votre réseau de proximité est alors informé du lieu où vous avez été pris en charge. 

Matériel simple et performant

Côté matériel, vous pouvez compter notamment sur un transmetteur Luna « mains libres », avec bouton SOS et Haut parleur puissant. Et d’un bracelet ou pendentif détecteur de chute. C’est le cas pour la formule Tranquillité (à partir de 25,40 TTC/mois). La formule Mobilité (à partir de 31,90 Ttc/mois) est plus adaptée aux personnes actives et autonomes. Elle s’appuie sur un téléphone mobile spécifique avec fonction SOS et géolocalisation.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas demander conseil auprès de l’un de nos conseiller(e)s. Sérélia Tranquillité ouvre droit à 50% de crédit d’impôt (*).

(*)Selon les conditions fiscales en vigueur: art.199 sexdecies du Code général des impôts modifié par l’art.82 de Loi de Finances N°2016-1917 du 29/12/2016.

Employeurs des Pays de la Loire, ayez le réflexe MCRN !

Que vous soyez une TPE, une PME, une association, une start up, que vous fassiez partie ou non de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), ayez le réflexe MCRN ! Nous avons la solution, et les compétences, pour la complémentaire santé de vos salariés.

Un conseil adapté au bon moment

Toujours soucieux de l’accès à la santé pour tous, la mutuelle MCRN a plus de 40 ans d’expérience en assurance santé sur le territoire régional. Elle accompagne les employeurs des Pays de la Loire à mettre en place, ou à rediscuter, une complémentaire santé au sein de leur entreprise. Et ce, quel que soit le nombre de salariés.

La MCRN, votre partenaire santé

Depuis 2016, l’Accord national interprofessionnel (Ani) impose aux employeurs de mettre en place une complémentaire santé obligatoire en direction de leurs salariés. C’est pourquoi la Mutuelle MCRN propose une solution adaptée à votre convention collective et à vos accords de branche. En s’appuyant sur le groupe Solimut*, elle veille au quotidien sur les évolutions d’accords sociaux et propose des contrats qui répondent aux exigences législatives. Des tarifs sont étudiés et sont adaptés à chaque contrat. Pour ceux qui n’ont pas de Convention Collective Nationale (CCN), nous proposons des contrats collectifs adaptés aux besoins.

Nos points forts

  • Plus de 40 ans d’expérience en assurance santé,
  • Une veille juridique permanente des accords de branches,
  • Des contrats adaptés aux Conventions Collectives Nationales  avec des options possibles pour les salariés,
  • Une disponibilité pour votre service de “paies”,
  • Un accompagnement personnalisé et des conseils,
  • Des permanences possibles dans votre établissement,
  • Une gestion locale et sans plateforme téléphonique. 

Un ancrage assumé dans l’ESS

La MCRN est fière d’appartenir à la grande « famille » de l’Economie Sociale et Solidaire où la proximité joue un rôle protecteur. De taille humaine, sans exigence de forte rentabilité, la mutuelle est proche de ses adhérent(e)s, de ses fournisseurs locaux. Elle a à coeur d’organiser des actions de prévention et d’informer ses adhérents sur la santé et la protection sociale. La MCRN est membre des Ecossolies, pôle de coopération et d’innovation sociale.

Contactez-nous

Au sein de la MCRN, une conseillère mutualiste spécialisée dans l’accompagnement des contrats collectifs,  Aurélie LE COUTURIER (07.87.57.33.80 – alecouturier@mutuellemcrn.fr) se déplace dans vos murs, et vous apporte une solution personnalisée dans le respect de vos accords. Ensuite, elle vous rencontre une fois par an minimum pour faire le point de notre relation, et connaître la satisfaction de vos salariés.

* Groupe Solimut Mutuelles de France

Avec 1 million de personnes couvertes en santé et en prévoyance, le Groupe Solimut Mutuelles de France figure dans le Top 20 des groupes opérant dans le domaine de la complémentaire santé. 

mutuelle santé pour les retraités à Nantes

«Portrait» des médecins en Pays de la Loire

L’observatoire régional de santé (*) Pays de la Loire vient de livrer un intéressant « portrait » démographique de l’ensemble des médecins en Pays de la Loire. Des données à comparer avec les chiffres nationaux.

Au 1er janvier 2020, 11 223 médecins généralistes et spécialistes exerçaient dans la région. Alors qu’ils étaient 10 526 en 2015. Soit une augmentation de 1,3% par an: beaucoup mieux qu’au niveau national (+0,6%).  Attention toutefois à ne pas se réjouir trop vite ! 

Car avec 295 médecins pour 100 000 habitants, la région fait beaucoup moins bien que la moyenne nationale qui s’établit à 339 praticiens pour 100 000 habitants. 

De fortes disparités par département

Il faut tenir compte aussi de fortes disparités par département quant à la progression des chiffres. Ainsi la Loire-Atlantique et le Maine-et-Loire font figures de « locomotives » avec une augmentation de 1,9% par an. En revanche, la Vendée semble moins “attractive” (+1% par an). Mayenne (moins 1,1% par an) et Sarthe (moins 0,7% par an) perdent quant à eux des médecins ! Dans ces deux départements, l’accès aux soins est évidemment encore plus difficile qu’ailleurs.

42% de médecins salariés

Cette enquête nous apprend plein d’autres choses. D’abord que le nombre de médecins salariés (42% du total) augmentent de 2% par an. Ils sont au 1er janvier 4720. Leur nombre augmente plus de deux fois plus que les médecins libéraux ou mixtes. 

Toujours plus de femmes 

La « profession » se féminise: les praticiennes représentaient 44% en 2015. Elles sont 49 % des effectifs aujourd’hui, voire même 64% dans la catégorie des moins de 35 ans. Par ailleurs, les effectifs rajeunissent. La part des médecins de moins de 35 ans progresse. Enfin, il semblerait que les praticiens soient attachés à la région de leurs études: 60 % des médecins ont obtenu leur diplôme dans la région.

81% des médecins libéraux en secteur 1

Dans un autre domaine, 81% des médecins libéraux généralistes et spécialistes exercent en secteur 1 (et donc appliquent les tarifs conventionnés) contre 72% au plan national. C’est vrai pour l’immense majorité des généralistes (96%). Et seulement 62 % côté spécialistes !

Si vous souhaitez aller plus loin encore, sachez que l’Ors Pays de la Loire a mené le même type d’enquête pour les principales spécialités ainsi que pour les infirmiers.

(*)L’Observatoire régional de santé est un organisme scientifique indépendant, dont la principale mission est de produire et mettre à disposition des données sur l’état de santé des habitants de la région des Pays de la Loire et ses déterminants. De statut associatif, il est présidé par le Dr Denis Leguay.

La Turballe choisit la MCRN pour la mutuelle communale

La MCRN choisie par la Turballe comme mutuelle « communale »

Les 18 et 29 septembre prochain, la mutuelle tiendra ses toutes premières permanences à la Turballe. La station balnéaire et port de pêche de Loire-Atlantique a en effet choisi la MCRN pour la mise en place d’une mutuelle dite « communale ». Et les habitants intéressés peuvent d’ores et déjà prendre un rendez-vous avec Aurélie Le Couturier (voir contact à la fin de l’article), conseillère mutualiste, pendant l’une de ces deux journées. Les entretiens se font bien entendu dans le total respect des gestes barrières !

La MCRN sélectionnée par la Turballe

La mutuelle est fière d’avoir été sélectionnée par la mairie. De son côté, la commune est satisfaite de pouvoir répondre aux besoins de santé d’une partie des 4700 habitants. « Environ 35% des administrés ont plus de 60 ans, explique Daniel Dumortier, adjoint au maire chargé de la Famille et des Solidarités. Certains retraités ont du mal à se payer une complémentaire santé. D’autres se retrouvent parfois sans couverture santé. Il arrive même que de jeunes ménages éprouvent  des difficultés financières, dues au chômage par exemple, et s’en passent.» Une situation constatée par l’équipe du Centre Communal d’Action Sociale. Le Ccas a consulté les administrés sur la pertinence d’une mutuelle dite « communale » avec des contrats de qualité et accessibles au niveau tarif. Les habitants interrogés ont répondu favorablement !

Daniel Dumortier, adjoint au maire de la Turballe, en charge de la Famille et des Solidarités.

De l’éthique, du conseil et de l’écoute

La MCRN s’est positionnée rapidement. Et a été retenue ! Et se trouve à même de proposer aujourd’hui ses contrats Energie Commune, de qualité et bien positionnés d’un point de vue tarifaire. Comme dans toutes les communes où elle est présente, la MCRN aborde le partenariat dans un esprit de conseil et avec une éthique solidaire. « Nous communiquons tous les éléments, en totale transparence, afin que les habitants puissent faire leur choix de façon éclairée. Nous procédons toujours ainsi. Notre relation est basée sur la confiance, souligne Aurélie Le Couturier, toujours très à l’écoute des adhérents actuels ou potentiels. » 

Venez rencontrer Aurélie Le Couturier pour vos besoins en couverture santé.

En optant pour la mutuelle, la Turballe rejoint la grande « famille » des dizaines de communes de Loire-Atlantique, et de la région Pays de Loire, qui proposent aujourd’hui une couverture santé signée MCRN. Et qui s’en félicitent ! De son côté la mairie a lancé une campagne d’information auprès des administrés pour faire connaître ce nouveau « dispositif » et met l’accent dans sa communication, notamment sur l’absence de questionnaire de santé et de limite d’âge.

Contact Aurélie Le Couturier

Tél. : 02 40 89 22 91  Port. : 07 87 57 33 80

alecouturier@mutuellemcrn.fr